samedi 3 octobre 2015

                              Automne au Ron des Fades 


Avec la venue du mois d'octobre, l'automne s'installe sur le site du Ron des Fades .
Dans le sous bois de châtaigniers le parcours se couvre de ses fruits et souligne l’intemporelle présence des œuvres qui l'habitent . Sculptures et composition bois de GIO, de lauzes de Christian Obry,...ainsi que celles du créateur des lieux .
Dans sa clairière,le village miniature de Drobie Lauze se pare tout comme les arbres qui l'entourent et le protègent de ses couleurs automnales, rouge vif des érables, rose des fayards et bruyères, jaune d'or ou pas des mûriers, micocouliers .... La palette des couleurs se nuance chaque jour mais aussi les premières feuilles tombent et annoncent la proche fin de la saison 2016 des visites .

Le site et ses œuvres sont visibles tous les jours jusqu'au 2 novembre, puis il entrera dans son habituelle phase d'hibernation .

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, il est très difficile de décrire ce qu'ils vont découvrir car il n'existe quasiment rien de comparable en occident .
"Cette oeuvre crée une ambiance, un état d'esprit, elle est proche de ce que l'on peut voir en extrême orient (Chine Corée Japon). En extérieur, avec les naturels matériaux  du lieu j'ai miniaturisé le village Cévenol avec sa végétation, son relief, ce qui induit torrents et cascades ."


"En orient, il y a des pagodes,et on dit que le lieu est zen; ici, c'est ma petite chapelle qui y trône , spiritualisant une sereine ambiance"


Avec où sans enfant : venez.

Le Ron des Fades ravit les enfants, et rajeunit les grands .

Pierre Bouvarel .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire